En 1958 Bruno Apitz, très engagé politiquement, a écrit un livre évoquant ses années à Buchenwald au travers de l'histoire d'un enfant juif que les prisonniers vont cacher afin de lui sauver la vie. De ce texte a été tiré le scénario du présent film. Il se fonde pour partie sur un fait réel : Stefan Jerzy Zweig, "l'enfant de Buchenwald" existe réellement, mais l'auteur B. Apitz comme le réalisateur F. Beyer n'avaient rencontré ni lui, ni son père (qui d'ailleurs ne disparaîtra pas dans un autre convoi comme dans le film, mais pourra rester veiller sur son fils et le cacher avec la complicité d'autres prisonniers jusqu'à la libération de Buchenwald et l'arrivée des troupes américaines le 11 avril 45). De ce fait, l'histoire est reconstruite avec les rumeurs qui devaient circuler dans le camp à ce propos, certaines exactes, d'autres pas. On a reproché à ce film une tendance à effacer la spécificité juive de l'extermination, mais de fait Buchenwald n'était ni centre de mise à mort ni camp d'extermination. En revanche il était éminement politique (du fait des catégories de déportés et de l'organisation interne du camp mise en place peu à peu par les "triangles rouges"). Ce sont précisément ces caractéristiques qui intéressent vraisemblablement le réalisateur, outre la proposition de réflexion sur le conflit entre "l'affectif" (risquer leurs vies pour sauver un enfant) et "le politique", mais l'enfant devient le symbole de la solidarité et de la résistance contre l'oppresseur.

Ressources

annette-wieviorka-auschwitz-60-ans-apresUne étude d’Auschwitz et Birkenau construite dans un va-et-vient permanent entre hier (construction et vécu du camp) et aujourd’hui (ce que voit le visiteur). Cet ouvrage d’une extrême lisibilité me[...]
  
charlotte-delbo-aucun-de-nous-ne-reviendraLe premier des trois volets du témoignage de l'auteur qui fut déportée en 43 de Compiègne pour Auschwitz. Une narration comme une incantation pour évoquer le quotidien d'une femme dans le nulle part de ce[...]
  
tadeusz-borowski-le-monde-de-pierreNé en 1922 en Ukraine, l'auteur grandit en Pologne où il se destine à la poésie. En 1943 il est arrêté par la Gestapo et déporté à Auschwitz en tant qu'Aryen. Durant l'été 44, il est transféré à Dachau.[...]
  
nicolas-roth-avoir-16-ans-a-auschwitz-memoire-d-un-juif-hongroisDans ce gros volume, l'auteur relate sa vie de façon simple et directe, depuis son enfance dans la ville de Debrecen où il est né en 1928, jusqu'au début de l'année 46 avec son arrivée à Paris et ses[...]
  
maurice-benroubi-le-petit-arbre-de-birkenauUn ouvrage inhabituel, en trois parties : le témoignage de Maurice, survivant de Birkenau, le journal de l'attente de sa femme Rose et un texte d'Annette Wieviorka rappelant seulement les traits saillants[...]
  
jorge-semprun-lecriture-ou-la-vieUn livre qui s'ouvre à la libération de Buchenwald. Jorge Semprun le construit comme une oeuvre impressionniste, par touches qui se répondent et se complètent, en aller-retours permanents entre passé et[...]
  
primo-levi-les-naufrages-et-les-rescapes-40-ans-apres-auschwitz Cet ouvrage (édité en 1986 en Italie) contrairement au précédent cité ici, ne tient plus de la narration autobiographique sur laquelle et à partir de laquelle Primo Levi portait sa réflexion, mais[...]