Livre Maurice&Rose BENROUBI Petit arbre de BirkenauUn ouvrage inhabituel, en trois parties : le témoignage de Maurice, survivant de Birkenau, le journal de l'attente de sa femme Rose et un texte d'Annette Wieviorka rappelant seulement les traits saillants de ces deux textes et présentant les documents patiemment cherchés et retrouvés par Yves Moreau dans les archives locales.
Maurice Benroubi, Juif grec (ne parlant ni yiddish, ni allemand) est arrivé en France en 1928. Il vivait dans la Sarthe. Il a été déporté par le convoi n°8 (comme André Lettich et Henri Borland, notamment). Il a passé un court temps affecté au Sonderkommando en juillet 1942, peu après son arrivée, à creuser des fosses et y déposer des corps (p. 21). Comme il l'avait déjà déclaré à Jean-Claude Pressac, il écrit que les prisonniers du Sonderkommando (dont il estime ne pas faire partie) les insultaient et leur jetaient des pierres (p.47). Mais il évoque surtout Jawichowitz (sous-camp où les prisonniers travaillaient dans les mines) où il a été majoritairement affecté. Son texte, rédigé bien après-guerre, est construit de façon tout à fait particulière. Il ne semble pas avoir été écrit selon un plan précis, chronologique ou thématique, mais au fil de la pensée, alternant le témoignage, les points de vue et l'évocation des dégâts définitifs causés dans le quotidien par un tel passé. Ce choix, inhabituel et intéressant, nous permet d'accompagner le vécu de "l'après-camp" de Maurice Benroubi. Il nous aide à comprendre quelque chose de la façon dont tous les éléments du quotidien, aussi anodins puissent-ils être, évoquent pour un survivant tel ou tel élément vécu au camp. Il me semble qu'il s'agit de l'un des points essentiels de son témoignage, cette façon dont il "continue de vivre à Auschwitz" parce que tout le renvoie à ce passé indépassable.  
Le texte de Rose, sa femme, est un journal qu'elle écrit à l'intention de Maurice et dans l'attente de son retour. Elle ne doute pas qu'il reviendra, parce qu'elle ne peut pas concevoir qu'un amour comme le sien soit brisé. Ce sont des pages qui documentent les inquiétudes de la vie de cette jeune femme juive et son petit garçon durant l'occupation. Il s'agit là d'un témoignage par ailleurs très émouvant, que Jacques, l'un des fils de Rose & Maurice, nous donne aujourd'hui à partager.

 

Ed. Albin Michel, Coll. Bibliothèque Histoire, 2013, ISBN 978-2-226-24624-0.

Ressources

anna-wisniewska-czeslaw-rajca-majdanek-das-lubliner-konzentrationslagerUn livret (70 p, illustré de photos d'époque, d'artefacts retrouvés) fort utile pour qui prépare une visite de ce camp ou simplement pour qui veut en connaître les principaux aspects et modalités de[...]
  
israel-korn-ma-survie-1er-septembre-1939-7-mai-1945 Par ce texte (130 p) qui est d'abord un hommage à la mémoire de sa famille dont tous les membres ont péri durant la Shoah (en particulier ses parents, ses frères et sa soeur), l'auteur résume son[...]
  
sam-braun-personne-ne-maurait-cru-alors-je-me-suis-tuAprès que le père de l'auteur se soit engagé pour la France en 1914, ses parents se sont mariés en 1920 à Paris et ont été naturalisés en 24. La famille est arrêtée à Clermont-Ferrand en novembre 43. Sam[...]
  
pierre-oscar-levy-jacky-assoun-et-suzette-bloch--premier-convoi-1992-102-mnLe 27 mars 1942 partait pour Auschwitz le premier convoi de Juifs de France. Ils ne seront qu'une vingtaine à revenir en 1945, après la libération du camp. 50 ans après, 12 survivants du premier convoi[...]
  
des-voix-sous-la-cendre-manuscrits-des-sonderkommandos-dauschwitz-birkenauPour le commentaire, voir première rubrique de la page "par des Sonderkommandos". Calman-Lévy, Mémorial de la Shoah, 2005, ISBN 2-7021-3557-9
  
seweryna-szmaglewska-smoke-over-birkenauL'auteur, Polonaise née en 1916, a été déportée à Birkenau en tant que politique en 1942 (pour action de Résistance). Elle a écrit le présent témoignage dès son retour, la première édition date de 1945.[...]
  
filip-muller-trois-ans-dans-une-chambre-a-gaz-dauschwitzL’auteur, déporté à Auschwitz en mai 42, nous livre l’intégralité de ses souvenirs avec une volonté d’honnêteté évidente et scrupuleuse. Un document plus que précieux parce qu’il est aussi bien davantage[...]