Livre Levi Zone grise

Un petit livre étrange, d'abord par son titre : La Zone grise car le titre de l'ouvrage en ialien était Intervista a Primo Levi, ex deportato. En fait, il s'agit de la retranscription des échanges de deux historiens (A. Bravo et F Cereja) avec Primo Levi. Il semble que ce soient eux qui focalisent sur ce thème de la zone grise, et particulièrement Anna Bravo, qui en fait un décryptage -usages et mésusages de la notion- dans sa postface (p 133 à 154). En fait, Primo Levi y revient sur diverses caractéristiques des camps déjà évoqué dans ses principaux livres (s'il n'en fallait lire que deux, Si c'est un homme et Naufragés et rescapés me paraissent être les deux incontournables). Il répond également à des interrogations sur la transmission, à la fois ce qui se transmet consciemment et inconsciemment, mais aussi la transmission orale directe au travers des interventions dans les établissements scolaires en tant que témoin survivant. Primo Levi évoque par ailleurs son rapport négatif aux écrits de Bettelheim, ainsi que les courriers qu'il reçoit et qui le mettent en position archétypale de survivant qui détiendrait "toutes les réponses". Il s'étonne notamment qu'on l'interroge souvent sur des questions ayant trait à la religion, lui qui n'est pas croyant, et se demande s'il faut voir, dans ces questionnements récurrents, une évolution sociétale particulière.
C'est, bien entendu, l'occasion aussi d'évoquer (en quelques phrases) les prisonniers des Sonderkommandos. Même si Primo Levi a écrit par ailleurs que "le jugement sur eux reste suspendu" (in Les Naufragés et les rescapés) on retrouve ici, une fois de plus, une association d'idées effrayante où il relie trois thèmes dans une même continuité de pensée : les hommes qui se comportent comme des monstres / les Sonderkommandos / le peu de suicides dans les camps.
Le principal intérêt de ce livre est sans doute sa publication sous forme de transcription rigoureuse, car l'éditeur précédent avait choisi, pour plus de fluidité à la lecture, de retravailler le texte.
L'entretien (du 27 janvier 1983) est précédé de deux textes : l'un de Carlo Ginzburg, l'autre de Federico Cereja, et postfacé donc par Anna Bravo.

Éditions Payot & Rivages, 2014, ISBN 2-228-91025-5

Ressources

otto-dov-kulka-paysages-de-la-metropole-de-la-mort Comment rendre compte d'un tel livre ? L'historien Dov Kulka (Université de Jérusalem) a enregistré ses réflexions concernant la façon dont il évoque Auschwitz pour lui-même, loin de son travail de[...]
  
ber-mark-des-voix-dans-la-nuit-la-resistance-juive-a-auschwitzBer (Bernard) Mark, historien et chercheur, a particulièrement travaillé sur la Résistance Juive. Dans cet ouvrage, il en propose une étude pour ce qui concerne les camps d'Auschwitz, fondée sur le[...]
  
jean-oppenheimer-journal-de-route-14-mars-09-mai-1945 L'auteur commence à tenir ce journal peu après la libération d'Auschwitz (où il était resté à l'hôpital) et le poursuit jusqu'à son arrivée par bateau au port de Marseille. Dans un premier temps, il[...]
  
claude-lanzmann--sobibor-14-octobre-43-16-heures--france-2001-1h39(Existe également en texte aux Cahiers du cinéma, Ed. de l’Etoîle, oct 2001, 2-86642311-9) Une interview de Yehuda LERNER, qui porte témoignage de sa propre vie mais surtout de la révolte de Sobibor dont[...]
  
robert-markowitz--the-wall-1982-usa-2h20Un film de fiction à valeur documentaire, tiré d'un roman de John Hersey. Il relate l'historique du ghetto de Varsovie, d'octobre 40 à mai 43 au travers d'un petit groupe de personnages dont la plupart[...]
  
dan-setton-et-ron-frank-eichmann-le-fugitif-nazi-1994La première partie de ce documentaire évoque le rôle central de EICHMANN quant à l'extermination des populations juives durant la guerre avec, à l'image, des documents d'archives. Une seconde partie[...]