L'auteur, Polonaise née en 1916, a été déportée à Birkenau en tant que politique en 1942 (pour action de Résistance). Elle a écrit le présent témoignage dès son retour, la première édition date de 1945. Elle a été suivie de nombreuses autres et de traductions en diverses langues. La première particularité de ce livre -outre son style que l'on qualifierait volontiers de lyrique si ce n'était le sujet- est que l''auteur n'y parle pas à la première personne mais se propose de témoigner, au travers de ce qu'elle a vécu elle-même, de ce qu'ont traversé toutes les prisonnières politiques polonaises. L'intérêt spécifique de cet ouvrage réside dans différents aspects. Le premier est lié au fait que peu de femmes aient ainsi survécu à trois ans à Birkenau puis témoigné, Seweryna Szmaglewska nous propose donc une vue générale quasi unique de l'évolution du camp selon les diverses époques, et de l'évolution spécifique du camp des femmes en particulier. Elle nous fait découvrir des Kommandos dont l'évocation est plus que rare, telle la colonne 117 de Budy (avant que n'y soit envoyé le Strafkommando) ou la colonne 115 dite "Fischerei" (Harmenze). Une autre particularité est que ce témoignage permet, par comparaison, de mettre en lumière les différences de traitement entre prisonnières juives ou non juives. On notera enfin que son regard sur les prisonniers du Sonderkommando est très virulent, bien qu'elle en parle malgré tout très peu, il ne s'agit que de quelques phrases dans un gros ouvrage. Ils sont vus comme des hommes ayant perdu "tout principe et toute intégrité", elle va jusqu'à supposer et écrire que, dans la chambre à gaz, les victimes les considèrent comme "des traîtres".

Ed. Auschwitz Museum, 2001, 83-88526-03-0 (1ère éd. 1945)

Ressources

anna-wisniewska-czeslaw-rajca-majdanek-das-lubliner-konzentrationslagerUn livret (70 p, illustré de photos d'époque, d'artefacts retrouvés) fort utile pour qui prépare une visite de ce camp ou simplement pour qui veut en connaître les principaux aspects et modalités de[...]
  
israel-korn-ma-survie-1er-septembre-1939-7-mai-1945 Par ce texte (130 p) qui est d'abord un hommage à la mémoire de sa famille dont tous les membres ont péri durant la Shoah (en particulier ses parents, ses frères et sa soeur), l'auteur résume son[...]
  
sam-braun-personne-ne-maurait-cru-alors-je-me-suis-tuAprès que le père de l'auteur se soit engagé pour la France en 1914, ses parents se sont mariés en 1920 à Paris et ont été naturalisés en 24. La famille est arrêtée à Clermont-Ferrand en novembre 43. Sam[...]
  
pierre-oscar-levy-jacky-assoun-et-suzette-bloch--premier-convoi-1992-102-mnLe 27 mars 1942 partait pour Auschwitz le premier convoi de Juifs de France. Ils ne seront qu'une vingtaine à revenir en 1945, après la libération du camp. 50 ans après, 12 survivants du premier convoi[...]
  
des-voix-sous-la-cendre-manuscrits-des-sonderkommandos-dauschwitz-birkenauPour le commentaire, voir première rubrique de la page "par des Sonderkommandos". Calman-Lévy, Mémorial de la Shoah, 2005, ISBN 2-7021-3557-9
  
seweryna-szmaglewska-smoke-over-birkenauL'auteur, Polonaise née en 1916, a été déportée à Birkenau en tant que politique en 1942 (pour action de Résistance). Elle a écrit le présent témoignage dès son retour, la première édition date de 1945.[...]
  
filip-muller-trois-ans-dans-une-chambre-a-gaz-dauschwitzL’auteur, déporté à Auschwitz en mai 42, nous livre l’intégralité de ses souvenirs avec une volonté d’honnêteté évidente et scrupuleuse. Un document plus que précieux parce qu’il est aussi bien davantage[...]