Livre RolnikaiteJ'ai hésité quant à la rubrique sous laquelle devait figurer ce témoignage. Il pourrait aussi bien se trouver parmi les livres "sur l'extermination" en général. En effet, il s'agit du journal (version intégrale) d'une toute jeune fille. Il couvre la période allant de 1941 -elle a alors 13 ansà la mise en place du ghetto- jusqu'à sa libération par les Soviétiques en 45, après avoir été prisonnière de plusieurs camps et à l'issue d'une "marche de la mort". On le comprend immédiatement : cette enfant juive a traversé toutes les épreuves de la Shoah. Son livre est extraordinaire, comme elle-même, à n'en pas douter.
Les deux premiers tiers sont peut-être les plus utiles à l'historien -mais il est difficile de se permettre de telles appréciations. Ils sont consacrés au quotidien du ghetto de Vilnius, capitale de la Lituanie et ville de Macha. Elle va le décrire et en raconter le quotidien in situ (auxiliaires de police lituaniens, transferts et tueries de masse dans la proche forêt de Ponar, organisation juive dans le ghetto avec Jacob Gens, résistants du FPO à l'aube de 42 et Itzik Witenberg, ... jusqu'à la liquidation de septembre 43. En effet, ce livre, même s'il a été "repris" par l'auteur après guerre, comme elle l'explique dans la préface, est néanmoins réellement un journal. Après l'avoir écrit, elle l'apprenait par coeur -les SS du ghetto l'auraient trouvé, c'était la mort immédiate- le déchirait, puis le réécrivait et le poursuivait, ... C'est ainsi que nous pouvons lire une description incroyable de la vie au ghetto, riche et détaillée, fine et intelligente. Macha a pu faire sortir ces cahiers du ghetto et les a retrouvés après guerre. Elle a en outre poursuivi ces modalités (écriture / mémorisation / destruction / réécriture) chaque fois que la chose était possible durant son enfermement à Kaiserwald, Strasdenhof (sous-camps de Riga) et Stutthof (sur du papier de sacs de ciment, etc). Dès sa libération, avant la fin de la guerre et durant sa récupération (elle pèse alors moins de 40 kg), elle reconstitue ses notes...

Ed. Liana Levi, 2003 (1ère éd expurgée, en yiddish -langue de la rédaction- en 1965 à Moscou, 2è éd. -intégrale- en allemand en 2002).

Ressources

irmgard-von-zur-muhlen--die-befreiung-von-auschwitz-1986-allemagne-1hUn documentaire qui reprend et commente des images prises par l'Armée Rouge à la libération du camp, de janvier à février 45, accompagné par le témoignage d'Aleksander Vorontzov qui était l'un des[...]
  
claude-lanzmann--sobibor-14-octobre-43-16-heures--france-2001-1h39(Existe également en texte aux Cahiers du cinéma, Ed. de l’Etoîle, oct 2001, 2-86642311-9) Une interview de Yehuda LERNER, qui porte témoignage de sa propre vie mais surtout de la révolte de Sobibor dont[...]
  
temoignages-sur-auschwitzUn livre qui reconstitue le quotidien d'Auschwitz et Birkenau par le regroupement thématique de témoignages écrits par des survivants immédiatement après leur retour en vue d'informer le plus grand[...]
  
tim-blake-nelson-the-grey-zone-2001-en-franceUn film basé sur le témoignage de Niklos NYSZLI (voir le commentaire dans la bibliographie du site). Un «documentaire fiction» qui tente de reconstituer la vie du Sonderkommando de Birkenau en[...]
  
joseph-bialot-cest-en-hiver-que-les-jours-rallongentNé à Varsovie en 1923, l'auteur arrive à Paris à l'âge de sept ans. En août 44 il est déporté à Auschwitz. En 2001, l'auteur de polars décide d'écrire ce livre de témoignage. On y retrouve son phrasé[...]
  
christopher-browning-les-origines-de-la-solution-finaleUn fort ouvrage qui détaille, de la fin 39 à la fin 41/début 42, tout ce qui a trait à la mise en place de l'émigration forcée et ses évolutions jusqu'à l'extermination (qui ? quand ? quelles étapes ?) Ce[...]
  
nicolas-roth-avoir-16-ans-a-auschwitz-memoire-d-un-juif-hongroisDans ce gros volume, l'auteur relate sa vie de façon simple et directe, depuis son enfance dans la ville de Debrecen où il est né en 1928, jusqu'au début de l'année 46 avec son arrivée à Paris et ses[...]